52608793_10213092689901515_4695113262776

Amours sibériennes

Prix du Meilleur recueil de poésie 2018,  par La Cause Littéraire

​« ...Et l’Amour serpente encore
dans des violences
élancées au loin d’avulsions brutales
Et s’ébroue rageusement
de bruit sombre et de convulsions brèves
de nuits pleines et de silences bleus... »

 

Extrait de « Aмур » (« Amour, fleuve sibérien ») 

 

Ces poèmes s’enracinent sur le territoire mythologique de la Sibérie historique mais également sur l’espace physique total de la Russie actuelle, ce corps-monde infini qui ne souffre aucune frontière à son rêve d’éternité – Russie que l’auteur traversât sur dix mille kilomètres par tous moyens de transport, du transsibérien à l’âne Tchouktche.

   

Préface de Cécile Coulon, encres de Caroline François-Rubino 

Tout ce que je peux dire, c'est qu'Ismaël Billy se révèle un vrai poète.

Michel Cazenave - Philosophe - Écrivain - Poète

 

Ces Efflorescences méritent bien leur nom. J'ai admiré la qualité d'écriture, l'inventivité et la sensualité qui se dégage de ces textes. Bravo !

Robert Solé - Rédacteur en chef  Le Monde - Écrivain



 

EFFLORESCENCES

Des efflorescences... oui, mais faut-il les gagner. Composé de trois "livres" au sens ancien de ce mot, un recueil où il faut traverser "D'amour à l'arrachée" puis "Des corps couchés sous d'autres lunes" pour gagner enfin ces "Efflorescences" qui ont fini par donner le titre général à l'ouvrage. Est-ce parce que l'auteur voulait nous amener là, à travers tout un périple, qui se donne comme un voyage initiatique dans les tours et détours de la poésie ? Au fond, je n'en sais rien, et il serait sans doute bien présomptueux de vouloir donner une réponse...
Tout ce que je peux dire, c'est qu'Ismaël Billy se révèle un vrai poète, et que nous sommes conviés, dans son œuvre, à découvrir ces fleurs qui s'ouvrent au soleil de la Vie.  

Extrait de la préface de Michel CAZENAVE